François Jolivet, député LREM de l’Indre, propose de remplacer les Agences régionales de santé (ARS) au profit d’une structure placées sous l’autorité du préfet


Cet article a été publié par Groupe Web92.

François Jolivet souhaite que le Ségur de la santé soit l’occasion de rapprocher le pouvoir décisionnaire du terrain...

Le député LREM de l'Indre, François Jolivet, député LREM de l’Indre, met en avant l'inefficacité des Agences régionales de santé (ARS) durant la crise du Covid-19 et souhaite leur substituer des directions départementales sous l'autorité des préfets. Ce serait des Directions Départementales de la Santé Publique

"Dès le 15 mars 2019, il y a plus d’un an, j’ai alerté le parlement et le gouvernement dans un amendement sur la nécessité de supprimer les Agences régionales de santé", rappelle-t-il dans un communiqué de presse. A l’époque, le député de l’Indre dénonçait notamment la méthode de l’ARS Centre-Val de Loire dans le dossier de la fermeture de la maternité du Blanc. "Ce constat d’hier est toujours vrai aujourd’hui."

Profiter du Ségur de la santé
Aujourd’hui, de nombreuses voix s’élèvent parmi les élus locaux contre les ARS. "La crise sanitaire que nous traversons a renforcé un constat qui résulte de 10 années d’échec. Les Agences régionales de santé sont des administrations sans résultat, aux visions trop techniques, et aux décisions éloignées des réalités de terrain. Le système démocratique de ces agences pose également question, tout comme la méthode d’information des élus et des citoyens sur des mesures les concernant directement. Dans quelques territoires, la gestion de la pandémie par ces structures laisse apparaître des dysfonctionnements et un manque de réactivité."

François Jolivet souhaite que le SÉGUR de la SANTÉ soit l’occasion de rapprocher le pouvoir décisionnaire du terrain.

Source : La Nouvelle République du 4 juin 2020

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander l'article François Jolivet, député LREM de l’Indre, propose de remplacer les Agences régionales de santé (ARS) au profit d’une structure placées sous l’autorité du préfet.

 Champs obligatoires

@
@
Veuillez recopier le code de sécurité ci-dessous afin de confirmer que vous n'êtes pas un robot.