STOP LAWFARE - Non, la justice ne doit pas servir d'arme de persécution politique


Cet article a été publié par Groupe Web92.

Catégorie : POLITIQUE

STOP LAWFARE
Durée : 1h
Le maintien de l’ordre libéral coûte cher à la démocratie. A présent un seuil est en train d’être franchi. C’est ce que l’on appelle la tactique du « Lawfare ».../...

Lawfare = contraction des mots “law” (loi) et “warfare” (guerre). Il désigne l’utilisation de la justice à des fins idéologiques ou politiques. Il vise à nuire et éliminer des opposants à des régimes autoritaires, souvent ultra-libéraux voire fascistes.

Le lawfare est une stratégie de manipulation de la Justice par des régimes politiques ou des grandes entreprises, dans le but de nuire à des opposants ou à des contestataires. Le lawfare est rendu possible par la complicité de procureurs, juges, policiers et celle des médias dominants.

Le lawfare a des caractéristiques spécifiques :

Les accusateurs et témoins sont des personnalités troubles (déclarations incohérentes), qui ne prouvent jamais leurs accusations et sont protégées par la Justice (pas de suites aux plaintes pour calomnies par exemple).
Les médias relayent les accusations sans jamais rien démontrer d’illégal et lancent même de fausses nouvelles sans les démentir.

Les droits des personnes accusées sont systématiquement violés : fuites orchestrées dans la presse, pas d’accès au dossier pour la défense, détention abusive, opération de perquisitions ou garde à vue spectaculaire…

JAMAIS aucune preuve ne vient confirmer les accusations.
Les personnes accusées sont jugées dans des juridictions qui ne sont pas impartiales et se voient systématiquement refuser une « dépaysement ».

Le lawfare est un harcèlement judiciaire et médiatique : la réputation des personnes ciblées est salie par les médias. Les accusations sont souvent les plus infamantes : en fonction des pays, cela peut être « insultes à la religion », « trahison », « menace à la sécurité nationale », « rébellion », « violences », « corruption », « détournement de fonds »…

Plus d'info sur ce site : www.lawfare.fr

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander l'article STOP LAWFARE - Non, la justice ne doit pas servir d'arme de persécution politique.

 Champs obligatoires

@
@
Veuillez recopier le code de sécurité ci-dessous afin de confirmer que vous n'êtes pas un robot.